Coordination pour la réouverture des activités aéroportuaires à Lomé

Le Togo a annoncé la semaine dernière qu’il va accentuer le contrôle de ses frontières, terrestres et aériennes,…
Le Togo a annoncé la semaine dernière qu’il va accentuer le contrôle de ses frontières, terrestres et aériennes, afin d’éviter l’importation de cas de pays voisins (comme la Côte d’Ivoire, le Burkina Faso, le Ghana, le Bénin, etc.) qui ont allégé récemment les mesures de prévention et restrictives. Dans le cadre d’une réflexion sur les mesures de précaution à adopter pour une reprise sans risque et effective des vols de l’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma<, une importante rencontre s’est tenue dans la matinée du mercredi 22 juillet 2020 à l’ANAC (Agence Nationale de l’Aviation Civile) entre les différents responsables du domaine de la Santé et les différents acteurs de la plateforme aéroportuaire de Lomé. Il est important de rappeler que le nombre de cas confirmés au Togo a quasi triplé en seulement trois semaines. Selon Moustafa MIJIYAWA, ministre togolais de la santé, le nombre de cas positif est passé de 91 à 273. D’ailleurs, il s’est avéré que beaucoup de cas enregistrés pendant les dernières semaines sont en provenance de la Côte d’Ivoire. Plus de 1 500 de personnes, revenues de l’étranger, sont à ce jour en quarantaine au Togo. La réunion a fait l’objet d’un rappel des recommandations de l’Organisation de l’aviation civile internationale face à la pandémie de la Covid-19, touchant spécialement le Transport aérien depuis le début de cette année. “Le nouveau coronavirus constitue un frein dans le domaine aéroportuaire”, a déclaré le chef de l’Etat togolais, Faure Gnassingbé. Selon le directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile (ANAC), Arthur Nkoumou Delaunay, la reprise des vols est prévue pour le mois d’août avec pour objectif principal, ‘maintenir l’attractivité du pays pour qu’il ne soit pas un point de départ ou une destination du coronavirus’.

Actualité – Togo : l’aéroport de Lomé se tient prêt !

La réouverture des frontières, aériennes et terrestres, est aujourd’hui une priorité des autorités togolaises. Celle-ci se fera dans le strict respect des gestes barrières, de sûreté et de sécurité en vigueur, dans le cadre de la riposte de l’Etat au nouveau coronavirus L’Aéroport International Gnassingbé Eyadéma fait l’objet d’un suivi extrêmement rigoureux. “Afin de garantir la sûreté, la sécurité et la santé du personnel, des équipages et des passagers, les activités des usagers de l’aéroport, des organismes de services de sûreté, des fournisseurs de services de navigation aérienne, des exploitants d’aéronefs, des exploitants d’aéroport, doivent se faire dans le strict respect des gestes et mesures barrières édictées par l’Équipe spéciale de l’Organisation de l’aviation civile internationale”, a ajouté le président togolais Faure Gnassingbé.
Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires